Parution : Julien Rivaton adepte et ambassadeur de l'intelligence collective

30 août 2016
Merci au magazine Carros Infos pour sa parution concernant Julien Rivaton, nouveau président d'Exhibit Group dans le numéro de juin 2016.

Nous diffusons l'article ci-dessous écrit par Fabrice Combes.
Alors qu'il s'apprête à prendre la présidence de la société Exhibit Group, Julien Rivaton nous a ouvert les portes de son entreprise, qui ne cesse de se développer. Véritable référence dans le domaine de la signalétique événementielle et de l’affichage dynamique, Exhibit Group a adopté depuis quelques années un mode de management novateur qui s’affranchit des barrières hiérarchiques pour impliquer l’ensemble des salariés dans la vie et les décisions de l’entreprise. Et ça marche !
 
Le rendez-vous est donné dans un ancien entrepôt situé sur la 18e rue de la zone industrielle. À l’intérieur, un immense open space, de grandes affiches de personnalités en noir et blanc qui descendent du plafond (Steve Jobs, Nelson Mandela, Salvador Dali…), des salles de réunion (sans table !) et même… une salle des rêves ! Bienvenue au siège social de la société carrossoise Exhibit Group. Actuel directeur général d’Exhibit SAS, c’est Julien Rivaton qui nous reçoit. Graphiste de formation, employé pendant deux ans dans une agence de communication à Londres, il était revenu au « bercail » pour accompagner le projet familial dans lequel il occupera différents postes, aussi bien dans la production, le marketing, le management qu’à la direction générale. Il deviendra dans quelques jours le président de la société, prenant ainsi la succession de son père Jean-Bernard.

De la reprographie à la communication événementielle


L’aventure commence en 1991 lorsque ce dernier rachète un simple atelier de reprographie à Beausoleil. L’entreprise est florissante et s’adapte à toutes les évolutions. Au début des années 2000, Jean-Bernard Rivaton et son équipe font même partie des pionniers de la technologie d’impression numérique sur grands formats. L’entreprise cherche alors à se développer et s’installe en 2011 sur la zone industrielle, au niveau du bâtiment « Le Broc Center ». Exhibit Group prend son envol, notamment en regroupant les compétences de plusieurs entités basées à Nice, Paris et Monaco. « Nous avons compris que de l’alliance viendraient la synergie et la complémentarité », explique Julien. Exhibit Group intègre donc de nouveaux métiers et devient rapidement une référence nationale dans les domaines de la signalétique événementielle, la décoration et l’architecture commerciale, l’aménagement de stands et d’espaces et même l’affichage dynamique. Parmi la multitude de contrats décrochés par la société, Exhibit Group est notamment choisie pour assurer la communication visuelle du Festival de Cannes, du Grand Prix de Monaco, une partie de l’Euro 2016 (elle a également un contrat avec la FFF et l’UEFA). Exhibit Group compte parmi ses références de grandes marques (Dior, Agatha, Louis Vuitton) mais aussi beaucoup de muséographie.
À l’étroit dans ses locaux de production du Broc Center, Exhibit Group a donc fait l’acquisition à l’été 2015 d’un hangar transformé en un véritable lieu de travail propice à la créativité. On y retrouve d’ailleurs cette fameuse « salle des rêves », où l’entreprise propose même à ses salariés deux heures de méditation par semaine !


Une démarche de co-construction de l'avenir du groupe


Mais depuis quelques années, ce qui fait la spécificité de cette entreprise, c’est son mode de management. Julien Rivaton est à la fois adepte et ambassadeur de l’intelligence collective, un mode de fonctionnement très particulier initié par son père et qu’il perpétue avec conviction. « Nous investissons beaucoup dans l’acquisition de machines et le développement de solutions informatiques modernes mais nous investissons aussi beaucoup dans l’humain et c’est sans doute le plus important, précise le nouveau président. L’idée, c’est de faire en sorte que les salariés soient heureux au travail. Et pour cela, ils ne doivent pas avoir l’impression d’obéir à des ordres ou des directives simplement parce que leur hiérarchie le leur demande. Chacun doit se sentir acteur des décisions prises dans l’entreprise. Pour cela, il faut complètement repenser le mode de management. On a voulu s’affranchir des barrières hiérarchiques, casser le modèle pyramidal. Chez nous, tous les salariés sont dans une démarche de co-construction de l’avenir du groupe. »
Bien entendu, une telle (r)évolution ne se fait pas en un jour. Il a donc fallu, dans un premier temps, former et coacher la direction et les cadres à l’intelligence collective. Puis, il y a eu la constitution de forums ouverts et de groupes de co-développement. « Chacun a une voix et nous décidons ensemble de ce que nous voulons faire de l’entreprise, poursuit Julien Rivaton. De nos discussions et nos échanges peuvent naître des projets innovants, des projets d’avenir. Et lorsque nous désignons des porteurs de projet, à qui nous allouons du temps et du budget, ils ne sont pas forcément issus de la direction. Le monde de demain doit être construit en équipe. »
Et alors que dans les entreprises on s’évertue souvent à créer des « cadres » et durcir les règles, chez Exhibit Group, on préfère au contraire « se libérer de ses chaines ».

« Dans le monde de l’entreprise, je reste persuadé que les gens sont foncièrement bons, détaille-t-il. Si environ 3% des salariés ne jouent pas le jeu et ne respectent pas les règles, nous ne devons pas pour autant tout changer et tout « verrouiller » pour eux. Au contraire, je crois en la capacité d’un groupe et d’une équipe à s’autoréguler, à se libérer et à être force de proposition. » Si ce mode de management peut paraître surprenant, il est pourtant de plus en plus utilisé. En tout cas, c’est de ce modèle que Julien Rivaton veut pour Exhibit Group : « Nous croyons en l’industrie de demain. Notre projet de développement est de doubler la taille du groupe ainsi que le chiffre d’affaires d’ici sept ans. Cela permettrait en outre de continuer à créer de l’emploi en France et… à Carros. »

Et si cette ambition nous est annoncée à deux pas de la salle des rêves, elle n’a pourtant rien d’une utopie…
This is a great tip especially to those fresh to the blogosphere. Brief but very precise information… Thanks for sharing this one. A must read article.
Par Learn to meditate on 14/11/2016 - 04:57
Publier un nouveau commentaire
To prevent automated spam submissions leave this field empty.
10 février 2017
Participation : - DCF soirée statutaire - DCF membre junion et senior : 30€ - Membres ICF ...
30 janvier 2017
Parmi eux : Mélina, 5 ans, Au royaume des princesses ! Comme beaucoup de petites filles de son ...
02 janvier 2017
Votre engagement à nos côtés nous permet de financer chaque année le rêve d'un ...